Un point de précision

J'ai finalement opté pour appeler toutes mes propositions "tangothérapie", puisqu'il est évident maintenant, après quelques années de pratique, que quelque soit le cadre dans lequel j'interviens, cela a un effet thérapeutique (psycho) sur les participants, qu'il soit recherché en tant que tel ou pas. (Sans parler des bénéfices pour la santé et le bien-être, physiques, cognitifs, conviviaux, qui sont là de toute façon).

Ainsi je distingue: 

-La tangothérapie /développement personnel, dans un cadre ouvert à tous qui concerne mes interventions "pédagogiques" (apprendre à danser le tango et beaucoup plus") et d'animatrice d'ateliers expérientiels ouverts à tous (les Labotango). Cela concerne, outre l'expérience dansée, la prise de conscience, la révélation de notre fonctionnement, celui que nous connaissons plus ou moins confusément de nous-même mais qui nous saute aux yeux lorsque nous sommes confrontés à l'autre dans le tango.

-La tangothérapie /psychothérapie psychanalytique de couple et de groupe dans un cadre psychothérapique. A partir de cette prise de conscience du positionnement et du fonctionnement  relationnel par le mouvement interactif, l'objectif est d'aller plus loin et de permettre de faire des liens entre son histoire personnelle et sa façon d'entrer en relation avec l'autre pour viser un changement et aller mieux.